AFRICAN DIASPORA CONTRIBUTIONS TO AFRICAN STUDIES: TOWARDS A KNOWLEDGE-BASED AFRICAN SOCIETY MODEL

My presentation is available on Slideshare.netafrica-kolloquium gads photosdranprab pics-viennauniv uni_logo vienna

Tuesday, November 29th, 2016, 17.00 hrs ; Department of African Studies, University of Vienna; Seminar room 1

We do have today in Africa, in the various fields of academia, national, sub-regional, regional scientific communities. We have universities and research centres and some of them are very good. We have brilliant scientists and scholars, and some of them are doing quite well.

Despite all this progress, however, we are still a long way behind what should be perceived as our final goal: an autonomous, self-reliant process of knowledge production and capitalisation that enables us to answer our own questions and meet both the intellectual and the material needs of African societies.

The first step in this direction would probably be to formulate original “problematics,” original sets of problems that are grounded in a solid appropriation of the international intellectual legacy and deeply rooted in the African experience!

The presentation is available here:

http://www.slideshare.net/a…/kas-spn-cabacgads1129201620-pdf

 

Pour une Évaluation du Projet de Gestion Biométrique des Élections au Cameroun

#assessbiometricprojectkamer

evote3

Il y a quelques années, l’entreprise allemande, Giesecke Cid, avait remporté le marché (d’un montant de 7,5 milliards de francs CFA) de l’identification biométrique pour faciliter la refonte du fichier électoral. Afin d’accompagner ELECAM dans la prise en main effective du processus électoral camerounais, une évaluation du projet biométrique (télécoms, systèmes, réseaux, bases de données et services) est nécessaire dans la perspective de la révision biométrique du fichier électoral devant servir aux échéances électorales de 2018.

La question qui se pose maintenant est le suivi et l’évaluation techniques par les Camerounais des activités de ce projet. En d’autres termes, quel est l’organe gouvernemental qui a la double compétence substantive (maîtrise du système électoral camerounais) et technique (connaissances biométrique et informatique) nécessaire permettant de mesurer systématiquement les progrès accomplis par Giesecke Cid par rapport aux résultats auxquels doit aboutir ce projet de gestion biométrique des élections au Cameroun ?

J’aimerais donc suggérer la création d’urgence d’un Comité Technique d’évaluation du projet de gestion biométrique des élections au Cameroun. Les membres de ce comité restreint de cinq à dix experts camerounais doivent avoir la double compétence sus-indiquée. Le travail du Comité Technique s’appuiera sur les termes de référence qui ont facilité l’attribution de ce marché public et qui déterminent les fonctionnalités du système biométrique, le chronogramme, les ressources humaines, les ressources financières, les technologies, les aspects d’installation et de configuration, la transmission de données, la formation des camerounais à l’utilisation du système, etc. Le Comité Technique pourra aussi, si nécessaire, proposer aux parties prenantes une révision des termes de référence.