Editorial board member of the Journal of Quantitative Methods of the University of Management and Technology (UMT) of Lahore/Pakistan

I am humbled and honored to have been asked to serve as an editorial board member of the Journal of Quantitative Methods of the University of Management and Technology (UMT) of Lahore/Pakistan. I advise all my scientist friends and colleagues to support the journal.

Editorial Board: http://journals.umt.edu.pk/sbe/jqm/Editorial-Board.aspx#

website of UMT: https://www.umt.edu.pk/

Crise Anglophone: Un échec et une honte pour nous tous, Camerounais !

Comment un peuple réputé si dynamique et intelligent a pu échouer de la sorte ? La crise anglophone et les images horribles que nous voyons à longueur de journée, et ceci, bientôt un an et demi, devront nous faire honte, très honte. Anglophones, francophones, tous ont échoué à trouver la solution à une crise pourtant prévisible et solvable.

Je suis surpris que toutes les énergies soient concentrées à la préparation des élections de 2018. La question est : à quoi ça sert ? Oui, à quoi sert une élection dans notre République brisée?

L’élection est une délégation de Souveraineté. Elle constitue, au sein d’une société organisée, une « soupape de sécurité ». La possibilité pour les citoyens de pouvoir régulièrement exprimer leur mécontentement ou, au contraire, de donner un nouveau mandat au pouvoir sortant, évite que les désaccords politiques majeurs ne trouvent un autre terrain d’expression (la rue) et d’autres modalités (la violence).

Puisqu’on a laissé la violence primer sur le dialogue social, puisqu’on a privilégié le pire sur la concorde sociale ? A quoi ca servira les élections de cette année dans notre pays ?

Pourtant, ce n’est pas faute, dès février 2017, d’avoir proposé des solutions à la crise naissante, de me mettre mis à la disposition de la République pour tenter de trouver la solution à cette crise. En vain !

Nous avons tous échoué. Nous sommes tous coupables de ce qui se passe dans la partie anglophone du pays ! Nous avons une lourde responsabilité devant l’histoire d’avoir laissé que les Camerounais s’entretuer et que beaucoup soient en ce moment même en train d’attendre les sacs de riz des bienfaiteurs Nigérians.

Quelle horreur !

Il y a deux ans, j’avais publié une tribune sur mon blog, reprise par plusieurs journaux en Afrique, sur «Quelques réflexions sur la problématique de l’injustice intergénérationnelle au Cameroun.» Dans mon analyse, j’avais souligné que le pays était pris en otage par la Génération Ahidjo-Biya.

Et si le pays était pris en otage par tous les Camerounais ? Réfléchissons !

Douala, 03 février 2018

Strasbourg – Conseil de L’Europe – MONEYVAL

Je suis invité, en tant qu’Expert, à la 55e réunion plénière de MONEYVAL pour m’entretenir avec les collègues de délégations des États et territoires membres sur les modèles et innovations technologiques (connus sous le concept de goPortfolio) que nous proposons pour les aider à lutter contre les crimes organisés.

Le Comité d’experts sur l’évaluation des mesures de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme (MONEYVAL) est un organe de suivi permanent du Conseil de l’Europe chargé d’apprécier la conformité aux principales normes internationales en matière de lutte contre le blanchiment des capitaux et contre le financement du terrorisme et d’apprécier l’efficacité de l’application de ces normes, ainsi que de faire des recommandations aux autorités nationales concernant les améliorations nécessaires à leurs système.

Les réunions plénières de MONEYVAL se déroulent à Strasbourg (France) au siège du Conseil de l’Europe. Au nombre de trois par an, elles se composent de délégations des États et territoires membres de MONEYVAL et de deux États membres du GAFI, ainsi que de représentants d’États, organisations et institutions ou organes observateurs, comme prévu dans le Statut de MONEYVAL.

La Plénière de MONEYVAL est l’organe décisionnaire; elle adopte les rapports d’évaluation mutuelle et les rapports sur les progrès réalisés, ainsi que d’autres rapports produits par le Comité (par exemple des rapports de typologies, sur la conformité des mécanismes de RFV dans les États et territoires membres et autres documents).

Les réunions en plénière sont également une tribune qui permet aux experts participants de mettre en commun leurs expériences, et leur propose régulièrement des présentations faites en général par des experts des domaines d’activité concernés portant notamment sur les développements du cadre de la lutte anti-blanchiment et contre le financement du terrorisme (LAB/CFT) dans le contexte international, sur de nouvelles initiatives élaborées par des organisations internationales dans ce domaine et d’autres thèmes.

J’ai eu l’honneur d’échanger avec les représentants de ces pays sur les actions engagées dans leurs pays respectifs et des apports concrets ainsi que l’influence que la science et la technologie ont sur leurs activités quotidiennes. Blanchiment d’argent, cybercriminalité, financement du terrorisme, cryptomonnaies, analyses tactiques et stratégiques, ou renseignement financier sont quelques domaines d’application.

En Afrique aussi, de rencontres similaires sont régulièrement organisées notamment par le Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchiment d’Argent en Afrique de l’Ouest (GIABA) ou le Groupe d’Action contre le Blanchiment d’Argent en Afrique Centrale (GABAC).